Archives par mois : juillet 2016

16- 19 juillet : l’album photos des Rendez-vous d’été 2016 !

Publié le 21 juillet 2016 à 15:54 par Sophie Patois  /  Actus, Association, Info école, Loisirs

Pour la 4ème année coDSC_5484nsécutive, Télécom Bretagne Alumni s’est associé à Télécom Bretagne pour les Rendez-vous d’été Placée sous le signe des Fêtes maritimes de Brest 2016, cette édition a été l’occasion de marquer également le rapprochement, dans le cadre de la fusion Télécom Bretagne- Mines Nantes, avec l’équipe de Mines Nantes invitée  à participer aux festivités.

Beaucoup de temps forts lors de ces rencontres :  le week-end, organisé par Télécom Bretagne Alumni  a débuté dés le vendredi 15 juillet au soir avec une soirée festive et musicale aux « Vendredis du Dellec ».

Le samedi, le temps étant de la partie (pour ne pas dire exceptionnel !),  les diplômés ont pu pleinement profiter des fêtes maritimes et admirer bateaux et vieux gréements accostés dans la rade… ComDSC_5770me l’Hermione, célèbre réplique de la frégate de La Fayette, ou La Recouvrance, réplique fidèle d’une goélette à hunier, bateau ambassadeur et propriété de la ville de Brest. Elle a été construite en 1990 et lancée pour les premières fêtes maritimes de Brest en 1992. Un tournoi de bowling a clôturé la journée.  Le dimanche, balade à Plougonvelin le matin et sensations et images fortes l’après-midi grâce au parcours de la « via ferrata » au fort de Bertheaume avec une vue exceptionnelle sur l’anse de Bertheaume et le goulet de Brest.

Lundi  avec Télécom Bretagne, la journée a été riche en échanges, rencontres et moments conviviaux avec les membres des personnels de Télécom Bretagne et Mines Nantes et s’est terminée avec un feu d’artifice admiré depuis les toits du Télégramme de Brest !  Mardi,  sur les pelouses de l’école, tous les participants ont pu profiter du point de vue magnifique (et stratégique) pour admirer la parade des bateaux quittant Brest pour Douarnenez…    DSC_57271  2016-07-17 12.15.072016-07-17 17.24.21 DSC_57481DSC_54831

 

DSC_5521

« French Coin Coin » : inséparables depuis Télécom Bretagne…

Publié le 6 juillet 2016 à 14:58 par Sophie Patois  /  Actus, Association, Info anciens
L'équipe "French Coin Coin "

De gauche à droite : Félix, Gabriel et Jérôme

Pour quelles raisons avez-vous réalisé un parcours d’ingénieur à Télécom Bretagne ?

Félix : Ça a été plus le fruit du hasard que d’une vocation particulière. J’étais bon en Maths, je suis allé en prépa, j’ai présenté les concours et Télécom Bretagne est la meilleure école que j’ai obtenue !

Gabriel : Lorsque j’étais en prépa, j’avais beaucoup aimé la plaquette  reçue pendant la période des concours. Le contenu de la formation m’avait plu, la géographie moins. C’était aussi l’école la plus prestigieuse que je pouvais intégrer.
Jérôme : La même chose pour moi, de plus, des connaissances travaillant dans les ressources humaines m’ont conseillé d’intégrer Télécom Bretagne.

 

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Avez-vous suivi le même cursus exactement ?

Félix : Nous sommes devenus amis en nous rencontrant lors de différents évènements de la vie étudiante (WEI, soirées, campagne BDE) et nous avons choisi de vivre en colocation sur le campus pendant un an. Nous avons suivi le même cursus jusqu’au 4ème semestre. Ensuite, Jérôme est resté à Brest, Gabriel est parti en Argentine et moi à Milan. Par la suite, nous avons tous fait une double formation : en ce qui me concerne, j’ai obtenu un MSc of Internet Engineering à UCL (Londres).
Gabriel : Je garde un très bon souvenir de notre cohabitation, nous avons fait les quatre cent coups ! Puis, nous avons tous eu des envies différentes. Pour ma part, j’ai suivi un des masters en double diplôme avec Sciences Po Rennes : « Ingénierie des Services Urbains en Réseau dans les pays en développement ».

Jérôme : La colocation est aussi un excellent souvenir pour moi ! Pour ma dernière année, j’ai décidé de suivre le parcours ISA avec le double diplôme en Politique européenne avec l’IEP de Rennes.

 

Comment avez-vous eu l’idée de monter une entreprise tous les 3 ?

Félix : Jérôme et Gabriel étaient globalement déçus de leur expérience en entreprise et j’ai quant à moi, toujours travaillé de manière plus ou moins indépendante. À la fin de notre cursus, nous nous sommes assez vite mis d’accord pour tenter l’aventure ensemble !

Gabriel : Effectivement, j’ai été assez déçu par mes premières expériences professionnelles. Entre la cravate et des emplois peu stimulants, l’aventure entrepreneuriale me paraissait une alternative idéale, surtout en misant sur une activité qui ne nécessiterait pas un investissement important au départ.

Jérôme : Nous n’aspirions pas forcément à faire carrière dans une grande société. Et l’idée de devenir son propre patron nous plaisait. Nous avons commencé à en parler pendant nos stages de fin d’études, et le projet s’est concrétisé !
Avez-vous chacun cultivé des « spécialités » ou êtes-vous « interchangeables » dans le boulot ?

Félix : Si nous avons des connaissances de base dans tous les domaines du web, chacun a développé des spécialités techniques par le biais d’une documentation autonome et personnelle. Par exemple, Jérôme a une meilleure expérience du SEO, Gabriel des technologies back-end, et moi-même du design et de l’interactivité des sites internet.

Gabriel : Selon les projets, nous avons un besoin d’interchangeabilité important, et nos spectres de compétences s’y sont adaptés. Pour les projets plus complexes, chacun se concentre sur des aspects plus spécifiques. Ma spécialité, c’est la gestion (formalités administratives et comptabilité) et le développement back-end (serveur, CMS, etc)

Jérôme : Pour le développement, nous aimons et pouvons travailler sur des sujets variés, cela nous permet d’offrir une plus grande réactivité à nos clients. C’est plus par souci d’efficacité que nous nous sommes en quelque sorte chacun spécialisé dans un domaine. Pour les tâches quotidiennes de la vie d’entrepreneur, nous essayons de partager le travail équitablement.

 

En quoi êtes-vous complémentaires ?

Félix : Nous avons mis au point des méthodes de travail très efficaces qui nous permettent de lancer des premiers prototypes très rapidement ! Chacun trouve sa place dans le développement et nous avançons très vite. Sur notre site, vous pouvez voir des diagrammes « araignées » qui montrent la maitrise de chacun sur toutes les techniques utiles dans le Web. Si vous fusionnez ces diagrammes, vous pouvez observer que l’équipe mise au complet à un panel très étendu de spécialités !

Gabriel : Sur le plan du développement web, on a tous nos spécialités qui nous permettent de bien se partager les tâches.
Nos caractères se complètent aussi très bien je trouve. Moi, je suis très râleur, je ne sais pas comment ils font pour me supporter !

Jérôme : Comme l’a dit Félix, nos méthodes de travail nous permettent de travailler ensemble sur un même projet et nous font gagner en efficacité ! Nos caractères sont aussi assez complémentaires, cela nous permet de travailler dans une bonne ambiance.

 

Sur votre site, vous vous présentez comme des « web artisans », c’est un nouveau métier ou une nouvelle façon d’être ?

Félix : Web Artisan, c’est un peu un moyen de montrer qu’on va développer des solutions personnalisées pour nos clients. Nous avons une logique plus artistique que productiviste, au sens large de l’art – nous serions plutôt des petits ébénistes qu’une usine de contreplaqué !

Gabriel : Un peu des deux. C’est notre manière de nous différencier, l’artisan qu’on pense incarner développe une solution sur-mesure et artistique plutôt qu’une production industrielle. C’est ce à quoi on aspire !

Jérôme : Nous cherchons à nous différencier des services de création site internet « bas de gamme ». Nous apportons des réponses personnalisées et adaptées aux besoins de nos clients.

 

Avez-vous des modèles en matière d’entrepreneuriat ?

Félix : Pas en ce qui me concerne !

Gabriel : Mon grand-oncle, Luc Guinefort, il a commencé et fait fortune dans l’immobilier, aujourd’hui, il travaille dans la restauration d’œuvres d’art, c’est un grand collectionneur.

Jérôme : Pas particulièrement…
Où vous imaginez-vous dans 10 ans ?

Félix : La question est compliquée. La vie pour l’instant ne m’a pas permis d’avoir une visibilité plus longue que 1 ou 2 ans. Cependant, nous avons plein de perspectives de déploiement pour French Coin Coin : mobile, motion design, applications personnelles… Dès que notre situation sera un peu stabilisée, on lancera très certainement de nouvelles choses :)

Gabriel : Bonne question ! Je ne crois pas que j’habiterai Paris. Je suis amoureux de l’Amérique Latine, pourquoi ne pas y retourner pour internationaliser FrenchCoinCoin ? !

Jérôme : Pour ma part, c’est assez difficile à dire. Mais j’espère que notre société sera toujours en place et aura prospéré ! Nous aimerions aussi lancer d’autres projets par la suite.

Pour en savoir + : http://frenchcoincoin.com/

Remise des prix TBA (AITB) 2016 à Brest

Publié le 4 juillet 2016 à 15:40 par Sophie Patois  /  Actus, Association, Info anciens, Info école

_DSC0055Chaque année, les élèves ingénieurs d_DSC0052e deuxième année sont invités à présenter leurs projets d’étude lors du Forum S4 qui se tient au Centre vie sur le campus de Brest. L’association Télécom Bretagne Alumni (AITB), représentée par quelques membres de son Conseil d’Administration, sélectionne trois de ces projets et récompense les équipes en en leur offrant les prix suivants : Recherche, Innovation, Communication (un bon cadeau de 25 euros est remis à  chaque membre de l’équipe primée).

Pour cette édition 2016, Thierry OISEL (1983), secrétaire général,  Jean-Jacques DELMAS , (1982),  Loic SEVRIN (2013) et Michel MORVAN, enseignant-chercheur à Télécom Bretagne et diplômé (1988) ont retenu :

Prix de la Recherche :

Projet numéro 42 : Caméra électromagnétique, Observons l’invisible

Le « pitch » : Les ondes électromagnétiques nous entourent mais elles nous sont invisibles. Le but de projet : réaliser une caméra électromagnétique capable d’évaluer les directions d’arrivée des ondes envoyées par un émetteur.

Mené en partenariat avec Orange Labs Belfort et encadré par Patrice PAJUSCO et Magali LE GALL. Félicitations à  : Pape Samba DIALLO, Youssef FEHRI, Medhi MOUAYAD, Oscar CHAPRON, Xiaofeng ZHOU.

Prix de l’Innovation :

Projet numéro 22 : Dispositif d’équilibrage des ligaments du genou en peropératoire

Le « pitch » : permettre au chirurgien qui pratique une arthroplastie totale du genou (l’articulation est remplacée par une prothèse) d’équilibrer les ligaments collatéraux lors de cette opération en développant un démonstrateur qui lui permet de connaître les forces exercées par le fémur sur la prothèse et la distance tibio-fémorale.

Le partenaire industriel de ce projet est IMASCAP (Jean CHAOUI), il a été encadré par Shaban ALMOUAHED, Chafiaa HAMITOUCHE, Vincent CASTEL. Félicitations à : Gabriel BARBOSA CARRIJO, Rafael FOLADOR, Valerian GROSSO, Martin LUJAN, Lucas ORTET.

Prix de la Communication :

Projet numéro 14 : ZetaPush for IOT

Le « pitch » : Le projet consiste à agréger des données récoltées à l’aide de capteurs installés sur des objets connectés, communiquant via le réseau LoRa, puis à traiter ces données à l’aide des services offerts par le cloud ZetaPush . 

Commandité par ZetaPush (une start’up incubée à Rennes), le projet a été encadré par Jérôme KERDREUX, Marianne LAURENT et Laurent TOUTAIN et piloté par Bruno VINOUZE, Catherine SABLE et Frédéric MAUSSANG.

Félicitations à : Gauthier SCHALL, Javier ATADIA, Hamza HACHANI, Saad MELLAS, Leonard TOSHIMORI.